www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
cs ternes paris - athlétisme
Actualités
LE 100 km par LE spécialiste
Commentez cette actualité
13 Juillet 2018 - Valérie Spraul
LE 100 km par LE spécialiste

« Quoi le 100 km ? », me direz-vous. Il ne s’agit pas juste de 100 km, comme ça au débotté. Ni de 100 km en trail. C’est LE 100 km. Une distance mythique, prisée par des gens souvent un peu fou (si si) et qui peut se décliner sous plein de formes. L’homme, et le sportif notamment, sait être créatif.

Pour tout vous dire, un athlète du club s’est un peu spécialisé sur cette distance et le comité de rédaction, toujours à l’affut de sujets pour titiller votre curiosité voire créer des vocations, a fini par se dire qu’il faudrait peut-être faire un article sur LE 100 km. RDV pris en cette fin de saison.

Et là, hasard du calendrier, il s’avère qu’en plus ledit athlète vient de nous annoncer qu’il s’en allait vers d’autres horizons (noooon ! Nous aussi on a pleuré, on a supplié, on s’est roulé par terre. On surtout eu envie d’en rajouter une couche pour que personne n’oublie son passage dans ce club et LE 100 km).

Voici donc LE 100 km, avec les commentaires avisés de Jean-Pierre B dit « JP ».

Un 100 km peut se courir soit sur route, soit sur un parcours qui est au plus 10 fois un circuit de 10 km (quand je vous disais qu’on peut être inventif. Marre des tours de stade de 400m ? Venez faire des boucles de 10 km. Pleiiiin de boucles de 10 km), avec ravitaillement tous les 5 km environ.

Conseils connaisseurs de JP question ravito : contrairement au marathon, il n’est pas possible de courir un 100 km en ne prenant que des ravitaillements sucrés « sinon c’est le mal au bide assuré, et à partir du 60ème environ, on ne peut plus rien avaler. C’est pourquoi la prise de petits sandwichs au jambon ou encore de « TUCS » est très appréciée ». Cette histoire de gâteaux salés me fait penser aux raviotos des trails où il est parfois (souvent) question de saucisson, bleu d’Auvergne, etc. Bref, bien loin des bananes/gels des marathons (aussi en vigueur, hein, mais pas que). Un jour peut-être un article sur le sujet.

JP poursuit en précisant que « la difficulté d’un 100 km dépend beaucoup de la nature du circuit. Par exemple, à Millau le parcours est très vallonné surtout après le passage du marathon. Or les descentes font très mal car en descente le muscle est en ‘résistance’ : les fibres musculaires s’étirent et cela occasionne beaucoup de casse musculaire. Au contraire, dans les montées, les fibres se contractent et cela est beaucoup moins traumatisant. Mais les 30 derniers kilomètres sont très durs, et même les descentes ne sont pas un soulagement !

Sur un circuit plat, par contre, je n’ai pas de souvenir de douleurs physiques - et là, je suis admirative, moi qui arrive à avoir mal rien que sur 5 km. C’est peut-être aussi pour ça que je fais du sprint -  Par contre, il y a une grosse fatigue nerveuse. Après 6-7 heures de course, tu en as marre ! » (Ah bon ?).


Ce type d’épreuve nécessite évidemment une préparation spécifique. Il peut être bon également d’avoir un accompagnateur, pour le ravito ET le soutien moral. Ainsi à Millau, il est possible de se faire suivre par un cycliste. Pour son 2nd 100 km de Millau, c’est Sylvain D., entraineur hors stade du club, qui a accompagné JP, dont l’objectif était de 10h. Des dires de JP, c’est Sylvain qui l’a relancé sur la fin : « sans lui, je pense que je me serai arrêté longtemps au dernier ravitaillement et perdu beaucoup de temps » (il a fini en 9h57).

JP, qui en plus d’être un athlète émérite et également entraineur hors stade depuis 2 saisons, nous apprend également les vertus peut-être insoupçonnées du 100 km. En effet, il le conseille, quelle que soit sa forme, pour des coureurs qui stagnent au marathon. Le 100 km (2,4 fois un marathon…) fera progresser sur marathon et semi. En tout cas, cela a été le cas de JP car la hausse du volume en prépa 100 km apparait très profitable pour de plus courtes distances (marathon, semi et même 10 km).

Alors, en cadeau de départ (et peut-être aussi pour nous pousser à essayer) petit plan d’entrainement proposé par JP : « prévoir un enchainement 100 km en septembre puis marathon fin novembre est très profitable à condition de pouvoir et aimer s’entrainer en été. Tu fais beaucoup de kilométrage en été pour préparer le 100 km (et un peu de travail au seuil/allure marathon), ce qui te crée une grosse base foncière pour attaquer ensuite le marathon. Je ne peux vraiment que le recommander fortement ».

Voilà. Maintenant vous savez. Il ne reste plus qu’à essayer.

Alors à bientôt Jean-Pierre. Ta gentillesse, ta prévenance, tes conseils vont nous manquer. TU vas nous manquer. Nous te souhaitons plein de belles choses pour l’avenir. Et à bientôt autour d’une bière, sur une piste ou un marathon. Certains d’entre nous irons peut-être même tâter du 100 km ?!

PS : n’oublions pas Eric L., jamais dernier pour faire des courses un peu folles et des trails en tout genre, qui s’est également un jour laissé entrainé dans cette aventure avec le 100 km de Millau. Et qui depuis a largement dépassé cette distance. On ne l’arrête plus, mais c’est une autre histoire.


JP en chiffres :

  • En 2018 c'est (1) 10 km, (1), 15 km, (1) semi-marathon, (6) marathons
  • En 2017, (2) 10 km, (1) semi-marathon, (6) marathons, (1) 50 km, (1) 100 km
  • En 2014 notamment (1) 24h avec une perf de 170 km 341m
  • En 2013, notamment (1) 24h avec une perf de 102 km 200 m
  • Son palmarès sur 100 km :
  • Winschoten (Pays-Bas, 2017) : 9h23'42"
  • Winschoten (Pays-Bas, 2014) : 9h51'24"
  • Winschoten (Pays-Bas, 2013) : 9h25'42"
  • Millau (France, 2012) : 9h57'22"
  • Millau (France, 2011) : 10h17'04"



les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
05/12 >
22/11 >
12/11 >
10/11 >
10/11 >
24/10 >
01/09 >
03/07 >
03/07 >
15/06 >
11/06 >
10/06 >
08/06 >
08/06 >
01/06 >
24/05 >
08/05 >
08/05 >
08/05 >
01/05 >
A suivre

 8 et 9 décembre 2018
Championnats de Paris en salle
BE-MI
Stade Ladoumègue (19e)


8 et 9 décembre 2018
Championnats de Paris d'épreuves combinées en salle
CA-Masters
INSEP


Samedi 8 décembre 2018
Meeting Open 60m - 60mH
CA-Masters
INSEP


Footing du Dimanche



Les prochaines dates
2/12
9/12
16/12
Pas de séance les 23 et 30/12

Plus de détails ICI
L'Echo des Ternes


Un nouvel article est en ligne !

C'est par ICI

Bonne lecture :-)

L'équipe de l'Echo des Ternes
Les Espaces
Inscription 2018-2019

Tout se fait en ligne !

C'est par ICI

__________________________
Le club d'athlétisme du 17e arrondissement parisien !






____________________________





_____________________________
Fréquentation du site

Pour connaître le nombre de visites, cliquez ici